Modifier votre préférence linguistique et géographique

Belgique - (Français)
Belgique - (Néerlandais) Belgique - (Français) Luxembourg - (Français) Luxembourg - (Néerlandais) Luxembourg - (Anglais)
Confirmez

Actualités Delen

"Toujours plus proches de nos clients"

07 juin 2019 | Actualités Delen

Delen Private Bank, une banque privée à caractère humain, se veut proche de ses clients et elle entend le rester. Elle mène ainsi une politique de proximité qui accompagne son développement sur le territoire belge. S’appuyant sur des partenaires de choix, elle a pu grandir en conservant son identité propre et ses valeurs.

René Havaux, Paul De Winter et Arnaud Van Doosselaere ont la parole dans cette dernière partie d’interview avec la direction.

La Campine, Louvain, Namur, Knokke et finalement Waterloo… Comment s'explique l'ouverture de cinq sièges en deux ans ?

René Havaux : C'est notre politique de proximité. Nous répondons à une demande en nous rapprochant de nos clients. Nos nouveaux bureaux ont d’ailleurs eu une performance tangible, preuve que c'est efficace. Les problèmes de mobilité ne sont un secret pour personne en Belgique et il est nécessaire d’y remédier. Cette politique nous permet de continuer à inviter nos clients dans le confort de nos bureaux, afin d’avoir tous les outils et toute l’expertise à disposition.

Paul De Winter : À l’étranger aussi, notre approche reste locale. Nous n’imposons pas notre philosophie, mais laissons notre modèle mûrir dans les esprits. Aujourd’hui, quatre ans après la reprise d’Oyens & Van Eeghen, ils ouvrent deux nouveaux sièges aux Pays-Bas. Nous convainquons une population locale, par le biais de gestionnaires locaux. C’est aussi le cas pour nos autres filiales.

Arnaud Van Doosselaere : En plus du développement d’une clientèle locale et de très bons résultats commerciaux, Luxembourg est un centre d’excellence d’administration de fonds. Pour le Royaume-Uni, de nombreuses personnes s’interrogent sur les conséquences du Brexit pour Delen Private Bank et pour JM Finn. Concrètement, il n’y en a pas. Notre filiale, JM Finn, est préparée et surtout, il s’agit de clients britanniques servis par des chargés de relation britanniques.

 

Delen Private Bank Knokke

Delen Private Bank n’a-t-elle pas grandi trop vite ?

Paul De Winter : Non, la qualité de notre service se maintient et s'améliore même. Ce n’est certainement pas parce que l’on ouvre un bureau à Knokke qu’un client d’Anvers sera moins bien servi.

René Havaux : Il est vrai que ces dernières années, l’organisation a cru fortement, mais cela va de pair avec la croissance des capitaux sous gestion. En 2018, nous avons engagé 28 personnes en net, portant le nombre de nos collaborateurs à 410, dont près d’un quart en Informatique.

Arnaud Van Doosselaere : Depuis la reprise de Capfi en 2007, notre croissance est organique et nous n’avons plus réalisé d’acquisitions en Belgique. Pourquoi ? Simplement, parce que nous n’avons pas trouvé d’opportunités pertinentes et que nous avons choisi de nous concentrer sur nous-mêmes pour augmenter nos parts de marché.

Paul De Winter: Actuellement, le secteur de la banque privée évolue et le paysage devrait subir des modifications dans les prochaines années. De plus, lors d’une reprise, on acquiert des hommes avant d’acquérir un business et il faut que la philosophie corresponde.

René Havaux : Par le passé, notre croissance a été soutenue par les acquisitions, ce qui a permis de renforcer la direction de Delen Private Bank. Aujourd’hui, les membres du Comité proviennent d’horizons différents. Ma société et celle d’Arnaud ont été reprises et nous sommes toujours impliqués au quotidien dans la direction de la Banque.

En avril dernier, René Havaux a repris les rênes de Delen Private Bank.

Arnaud Van Doosselaere : Avec René comme CEO, nous nous retrouverons avec trois CEO actifs au sein de la Banque. Jacques Delen est président du Conseil d’administration et est une source d’inspiration au quotidien et Paul reste membre du Comité et reprend en charge toute la politique commerciale de la Banque. 

Paul De Winter : La collaboration et l’entente au sein du Comité sont excellentes. Les prises de décisions sont rapides et efficaces, car nous nous contactons tous les jours de manière informelle par e-mail, WhatsApp ou téléphone, en plus des réunions officielles. De plus, nous restons impliqués dans le business : nous sommes dans le même open space que les autres chargés de relation et voyons des clients tous les jours.

René Havaux : C’est ce caractère humain de la Banque qui crée de la confiance. Malgré les nombreuses sollicitations des concurrents, nos employés sont d’une grande fidélité et ce n’est pas un hasard. Nous les en remercions d’ailleurs chaleureusement. Cette fidélité fait aussi écho auprès de nos clients.

Se marque-t-elle également dans vos partenariats avec d’autres organismes ?

Arnaud Van Doosselaere : Très certainement. Nous avons l’année passée sponsorisé un peu plus de deux cent cinquante organisations, directement ou indirectement. Toutes n’ont pas la même ampleur et la même récurrence, mais nous essayons de choisir des œuvres qui correspondent à nos valeurs et avec lesquelles nous pouvons envisager une relation de long terme.

Paul De Winter : Nous sponsorisons depuis trois ans déjà Thomas Pieters et Thomas Detry, qui ont gagné la coupe du monde de golf. C’est un bel exploit et nous les félicitons de tout cœur.

René Havaux : Nous sommes également partenaires de la Brafa depuis treize ans et de Musica Mundi depuis vingt ans. Le fil rouge de nos sponsorings, c’est la qualité et la permanence.

Paul De Winter : En outre, l’année 2018 a vu la célébration des 20 ans de collaboration étroite entre Delen Private Bank et la Banque J. Van Breda & Co. En 1998, nous avons uni nos forces au sein du holding FinAx (alors dénommé Finaxis), dont l’actionnaire de référence est Ackermans & van Haaren. À l'époque, nous avions commencé à gérer 60 millions d’euros pour la Banque Van Breda pour aujourd’hui atteindre 6,5 milliards d’euros. Nos deux banques sont complémentaires et partagent les mêmes valeurs, mais ont toujours gardé leurs identité et culture d’entreprise propres. Nous restons fidèles à nos engagements.

 
 
Belgique - (Français)
Belgique - (Néerlandais) Belgique - (Français) Luxembourg - (Français) Luxembourg - (Néerlandais) Luxembourg - (Anglais)