Modifier votre préférence linguistique et géographique

Belgique - (Français)
Belgique - (Néerlandais) Belgique - (Français) Luxembourg - (Français) Luxembourg - (Néerlandais) Luxembourg - (Anglais)
Confirmez

Actualités Delen

Dans les coulisses de l'Agence fédérale de la dette : un entretien avec Jean Deboutte

10 septembre 2020 | Actualités Delen

Vu l'impact économique du Covid-19, les dettes de l’État belge ont fortement augmenté. En Belgique, ces dettes sont gérées par l’Agence fédérale de la dette.

Cette dernière couvre les besoins de financement de l'État belge et aide celui-ci à en minimiser le coût financier, en s’alignant sur les conditions de marché. Cette mission passe notamment par l’émission de toute une gamme d’obligations.

Qui est Jean Deboutte ?

Jean Deboutte a rejoint l'Agence belge de la dette en 2001. Il est le directeur de la stratégie, de la gestion des risques et des relations avec les investisseurs. Il est membre du Comité stratégique de la dette et préside actuellement le Comité exécutif de l’Agence de la dette.

Les obligations, l’amortisseur des portefeuilles

Pour Cadelam, le gestionnaire de fonds du Groupe Delen, la diversification au sein des fonds, tant en matière d’actifs que de secteurs et de régions, est un élément crucial. Les obligations sont choisies pour leur qualité et leur solidité. Au sein des portefeuilles, la partie obligataire assure un rôle d’amortisseur lorsque les marchés traversent des périodes de troubles à l'image de cette année.

Rencontre avec Jean Deboutte : l’évolution de l’Agence et des obligations d’État belges

Avant cette période de coronavirus, nous avions rencontré Jean Deboutte, directeur de l'Agence fédérale de la dette. Un acteur de premier plan ! Actif au sein de l’Agence depuis 20 ans, il a pu suivre l’évolution de son fonctionnement, des relations avec le monde politique, tout comme celle des emprunts d’État. À découvrir dans les trois vidéos de cet entretien.

Jean Deboutte y évoque, entre autres, des taux à 5 % à l’époque, alors qu’ils fleurtent à présent avec zéro. Les devises et la durée des émissions ont bien changé, de même que leur nature. En effet, on observe dans le marché davantage d’obligations vertes ou à finalité sociale. 

Une évolution reflétant bien notre société.

 
 
Belgique - (Français)
Belgique - (Néerlandais) Belgique - (Français) Luxembourg - (Français) Luxembourg - (Néerlandais) Luxembourg - (Anglais)